Marvejols est situé en Lozère entre Mende et Nasbinals dans la vallée de la Colagne. Randonnées, VTT, pêche, équitation, canoë, baignade, centre historique, hôtels, restaurants, camping.

 

Blason de Marvejols

Marvejols
Alt. 630m.

Ville Royale du Gévaudan

Marvejols en Lozère (Gévaudan)

 

Marvejols en Lozère (Gévaudan)Marvejols est une jolie petite ville située à l'ouest de Mende. Ville de 6.000 habitants située dans la Vallée de la Colagne aux portes de l'Aubrac et de la Margeride, à proximité des Gorges du Tarn et des Causses. Son climat, son environnement naturel pittoresque, en font une Ville de séjour dans un cadre de vie paisible et agréable.

Marvejols en Lozère (Gévaudan)Marvejols est un lieu idéal pour rayonner vers les Gorges du Tarn, les Cévennes, les Causses et leurs célèbres Grottes de l'Aven Armand et Dargilan, l'Aubrac et la Margeride . La ville desservie par l'Autoroute A 75 est à 1 heure de Clermont-Ferrand, 2 heures de Montpellier.

Coeur de Ville piétonnier, portes de la Ville du XVII' siècle, statue de la Bête du Gévaudan et Henri IV, Collégiale Notre Dame de la Carce, Hôtels particuliers. A proximité : Château de la Beaume, Versailles Lozérien XVII' et XVIII' siècle - Parc à Loups du Gévaudan, 4 hectares, où vivent plus de 100 loups en semi liberté - Vallée de l'Enfer - Truc du Midi - Truc de Grèzes et Roc de Peyre.

Une cité historique et de caractère, capitale du Gévaudan sous Henri IV, a su construire autour de son passé une aventure d'avenir.

En passant les portes de Soubeyran de Chanelle ou du Théron vous entrez de plein fouet dans une cité médiévale de caractère, marquée par la culture occitane. Marvejols est la cité incontournable au coeur de la Lozère. Dans ses étroites ruelles, en passant par la maison du tourisme c'est toute l'histoire de la ville royale de Philippe IV le Bel qui s'offre à vous.

Marvejols en Lozère (Gévaudan)Le guide n'est autre qu'Henri de Navarre pour qui la ville prit fait et cause au XVIe siècle en se convertissant au protestantisme avant que celui-ci ne devienne Henri IV. Alors, sur le circuit Henri IV, à la découverte du patrimoine marvejolais, c'est un parcours pédestre composé de 17 bornes illustrées présentant les monuments les plus prestigieux et les outils locaux adaptés à la vie de tous les jours que l'on peut faire en 1 heure 30 environ. Mais le passé n'est pas tout. Marvejols, forte de ses 6000 habitants et d'un bassin de vie de plus de 10000 personnes, de ses collèges et lycées, et encore de sa vie associative, joue le rôle de commune phare avec ses nombreux marchés et ses foires attractives sans oublier les nombreuses animations culturelles devenues désormais des manifestations incontournables telles que le festival Marvejols en scène et le salon chasse-pêche-cheval. A quelques encablures du parc aux loups du Gévaudan et du parc aux Bisons.

Marvejols en Lozère (Gévaudan)Marvejols dépendait autrefois du diocèse de Mende, du parlement de Toulouse et de l'intendance de Montpellier et possédait: justice royale, collégiale, couvents de cordeliers, de dominicains, d'augustins, de capucins et de bénédictins. C'est une ville très ancienne; au moyen âge, elle s'appelait Marojol.

Vers le XIe siècle, cédée en partie à l'abbaye do Saint-Benoît de la Canourgue, elle devint dans la suite la seconde ville du Gévaudan. Ses habitants prirent une part active et glorieuse à la guerre contre les Anglais. Charles V reconnaissant leur octroya une justice royale et trois consuls, dont le premier avait entrée aux états généraux du Languedoc pour le diocèse de Mende. Alors les armes de Marvejols étaient : de sable, à un château d'argent; le roi Charles VII y ajouta, au-dessus de la maîtresse tour, une main armée tenant une fleur de lis d'or, et cela à cause des services que les habitants avaient rendus à l'État guerris durantibus, selon l'expression de la charte. Après les guerres étrangères vinrent les guerres civiles et religieuses, et Marvejols eut de mauvais jours à traverser. Assiégée et prise en 1586 par le duc de Joyeuse, commandant l'armée de Henri III, qui la livra au pillage, y mit le feu et en fit raser les murailles, elle ne se releva de ses ruines que sous le règne de Henri IV.

Marvejols en Lozère (Gévaudan)Ce prince permit aux habitants de rebâtir leur cité et y aida même par ses bienfaits. Déjà Marvejols, grâce à une longue paix et à l'activité industrieuse de ses habitants, avait réparé tous ses désastres, quand la peste vint en 1701 la ravager et la dépeupler. Il y eut jusqu'à dix-huit cents victimes du fléau. Le couvent des cordeliers fut converti en hospice. Avant 1789, on voyait encore sur les murs de leur église plusieurs scènes peintes à la fresque par un moine du couvent, et représentant divers épisodes de la contagion.

Marvejols en Lozère (Gévaudan)Située sur la rive droite de la Colagne, dans un charmant vallon qu'elle fertilise, cette ville est en général assez bien bâtie et bien pavée. Ses rues sont propres et régulières, ses boulevards agréables. Il y a une belle place, plusieurs fontaines et un canal de dérivation qui conduit les eaux do la Colagne dans le faubourg du Barri, où elles servaient à plusieurs ateliers de teinturerie et à tourner divers moulins.

Marvejols a conservé trois de ses portes, rappelant chacune par une inscription la ruine et la reconstruction de la ville.

C'est à Marvejols qu'avant la Révolution se tenaient, tous les deux ans, les états particuliers du pays.
Marvejols est la seconde ville du département. C'était une ville industrieuse et commerçante. Il y avait plusieurs mécaniques pour carder, filer et tisser la laine; des fabriques de cadis et de serges, des fabriques de chandelles, de carrosserie, de sucre de betterave, des teintureries, des tanneries, des chapelleries, des briqueteries, etc. Dans les environs, au Grenier, il y a une mine d'antimoine qui n'est pas exploitée.

Grèzes est un village du canton de Marvejols, situé à 7 kilomètres au sud-est. C'était, au commencement du V siècle, une petite forteresse inaccessible, élevée sur un roc escarpé. A cette même époque, saint Privat, évêquc de Gabalum, y soutint un siège contre les Vandales. Ce château, dont il est fait mention dans Grégoire de Tours, devint par la suite le chef-lieu de la vicomte du Gévaudan, qui appartint successivement aux comtes de Toulouse et aux rois d'Aragon. Assiégé et pris par les protestants, en 1017, il fut repris en 1632 par Louis XIII, qui le fit raser. Il y a dans les environs une grotte qui renferme de belles stalactites. Blason de la ville de fr:Marvejols (Lozère) dessiné par Sanguinez pour le Projet Blasons du Wikipédia francophone.

Marvejols en Lozère (Gévaudan)

 

L'Etoile Chambres et tables d'hôtes à La Bastide Puylaurent entre Lozère, Ardèche et Cévennes

Ancien hôtel de villégiature avec un magnifique parc au bord de l'Allier, L'Etoile se situe à La Bastide-Puylaurent entre la Lozère, l'Ardèche et les Cévennes dans les montagnes du Sud de la France. Au croisement des GR7, GR70 Chemin Stevenson, GR72, GR700 Voie Régordane (St Gilles), les sentiers Cévenol, GR470 Sentier des Gorges de l'Allier, Roujanel, Montagne Ardéchoise, Margeride, Gévaudan et des randonnées en étoile à la journée. Idéal pour un séjour de détente.

Valid XHTML 1.0 Transitional